Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers Mission d'évaluation de l’accès aux droits sociaux La dette des établissements publics de santé

Actualités

Viticulture : table ronde autour de Stéphane Le Foll à Flaran.

Crée le 01/08/2014
Article publié dans la Dépêche du Midi.

À l'invitation de la députée de la circonscription, Gisèle Biémouret, le Ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll était hier matin à Flaran pour prendre part, en compagnie de Martin Malvy, président du conseil régional de Midi-Pyrénées, à une table ronde avec les représentants de la filière viticole du département.

La chaptalisation, la maladie de l'esca et les droits de plantation auront été les grands thèmes abordés lors des échanges.

Stéphane Le Foll n'est venu apporter ni promesses ni réponses aux inquiétudes des viticulteurs, mais constater avec eux que ces dossiers demandaient à être défendus au niveau européen, siège des décisions. Il reste ainsi à convaincre l'assemblée européenne d'élargir les zones viticoles dans lesquelles la chaptalisation, opération qui consiste à ajouter du sucre au moût du vin après la fermentation alcoolique, peut être menée selon des critères commerciaux et techniques. Autorisée depuis 2012, cette opération nécessite encore, chaque année, pour les viticulteurs de Midi-Pyrénées la demande d'une dérogation, selon des critères météorologiques, auprès du préfet de région. «Il faut sortir de la logique dérogatoire», a reconnu Stéphane Le Foll, pour qui un changement ne peut être attendu que «pour 2015 au mieux».

Même constat pour le droit de plantation dont la progression n'est que de 1 % par an, un taux insuffisant pour le maintien du potentiel du vignoble gersois. «Nous sommes coincés entre le droit à la plantation nécessaire aux vins qui ont du potentiel et la régulation indispensable pour éviter un développement anarchique», a regretté le ministre tout en souhaitant qu'une politique spécifique soit menée pour les jeunes viticulteurs qui s'installent.

Quand à l'esca, qui continue de ravager les cépages blancs du vignoble gersois (15 à 20 % à court terme), Stéphane Le Foll n'a pu que regretter, comme Bernard-Henri Cartier, président de la Chambre d'agriculture du Gers, s le manque de réponse des chercheurs, sans laisser d'espoir à ceux qui l'auraient souhaité d'une levée de l'interdiction de l'utilisation de l'arsénite de sodium dans les vignes.

Publié le 01/08/2014 à 03:52, Mis à jour le 01/08/2014 à 08:21 par JR

Retrouvez l’article sur le site de La Dépêche du Midi : http://www.ladepeche.fr/article/2014/08/01/1927818-table-ronde-autour-de-stephane-le-foll.html




Inscription à la newsletter