Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Actualités

Condom : pose de la première pierre de la nouvelle maison de retraite.

Crée le 28/11/2014
Ce vendredi 28 novembre a été célébré la pose de la première pierre de la future maison de retraite de l'hôpital de Condom. Retrouvez ci-dessous le discours prononcé par Gisèle Biémouret, présidente du Conseil de Surveillance de l'établissement.

Dès lors, au printemps 2011, l’ensemble des acteurs concernés ont planché sur un nouveau projet global situé au cœur de la ville. Il convenait de prendre en compte les contraintes du terrain et le caractère historique des lieux.

Durant l’année 2012, la nouvelle équipe de direction accompagnée du conseil de surveillance s’attelait à établir un schéma directeur immobilier de reconstruction, pour offrir définitivement aux résidents des conditions d’accueil et aux soignants de bonnes conditions de travail.

Le 1er août 2012, Xavier Chastel effectuait une seconde visite à l’hôpital de Condom. Il confirmait le feu vert donné par l’ARS pour le nouveau projet de reconstruction. Nous passions alors dans une phase plus concrète avec la certitude d’être sur la bonne voie ou le bon couloir dans la course de haies.

Parallèlement, chaque intervenant, l’autorité de tutelle, les partenaires comme le Conseil général et la CNSA, ont poursuivi le dialogue pour définir le montage du plan de financement auquel le Centre Hospitalier de Condom, retrouvant des marges de manœuvres financières, pouvait lui-même s’associer.

Au mois de juillet 2013, le jury de concours présélectionnait les 3 meilleures propositions de projets architecturaux. Le recours au dialogue compétitif dans cette démarche a mis toutes les chances du côté de l’établissement pour finaliser un projet correspondant totalement à nos attentes. En conformité aux nouvelles exigences, ce programme s’inscrit dans une démarche de qualité environnementale et de développement durable.

Quelques mois après, le jury faisait son choix définitif du lauréat.
 
Au bout des quatre mois requis pour son instruction, l’obtention du permis de construire nous permettait de voir enfin la ligne d’arrivée.

Aujourd’hui, en ce 28 novembre 2014, nous assistons donc avec beaucoup d’émotion au début des travaux. Je sais combien c’est une autre course qui débute. D’ailleurs, vous pouvez compter sur mon attention dans le suivi des travaux.

Comme cela a été dit, ce projet va être réalisé au sein de l’hôpital de Condom, au cœur de la commune. Il conserve ainsi toute sa place de proximité et de liens avec la vie quotidienne de la cité.

En offrant un EHPAD de 60 lits entièrement neuf et également un pôle technique et logistique, cette nouvelle structure conforte l’offre d’hébergement et anticipe les évolutions démographiques liées au vieillissement. Ça en sera fini des chambres à 2, 3 voire 4 lits puisque les 60 lits seront répartis dans des chambres individuelles donnant à chaque résident et leurs familles le maximum d’intimité.

C’est d’autant plus le cas avec l’humanisation en cours de l’EHPAD de la Ténarèze. Condom et la Ténarèze se dotent ainsi d’un véritable service et de soins pour ses anciens.

Concrètement, cette reconstruction s’étalera sur une période de deux ans / deux ans et demi. A l’issue des travaux prévue vers la fin de l’année 2016, le territoire offrira à la population et en particulier à nos aînés une structure conforme aux exigences actuelles. A l’issue de ces travaux, c’est l’ensemble du département du Gers qui aura achevé l’humanisation de l’ensemble des maisons de retraite grâce entre autres à la volonté du Conseil général qui en avait fait une priorité en soutenant chaque projet.
 
Je tiens justement à remercier les autorités de tutelle, l’Etat, dont l'aide précieuse de Dominique Gilles (Sous-préfet de Condom), la CNSA et le Conseil Général, pour leur participation financière sans laquelle rien n’aurait été possible. Cet engagement, dans une période difficile pour les finances publiques, souligne l’engagement de tous pour la solidarité en direction de nos ainés et plus généralement en faveur d’un service public de santé de proximité sur le bassin de santé de Condom.

J’ai une pensée toute particulière pour la CNSA et sa présidente, Mme Paulette Guinchard, qui pour des raisons de santé n’a pu être des nôtres aujourd’hui. La contribution de la CNSA a forcément été un plus pour le dossier.
 
Je souhaite vivement remercier l’ensemble des membres, passés et actuels, du Conseil de Surveillance pour leur confiance et leur engagement.

Il faut signaler que sans l’implication et le professionnalisme de Thierry Cardouat, votre ancien directeur, nous ne serions pas parvenus à aboutir. Avec l’aide précieuse de Joëlle Lévèque et de Chantal Bicocchi, je sais combien Thierry vous n’avez jamais ménagé votre peine ni votre détermination. Nous pouvons vous être sincèrement reconnaissants pour votre travail en seulement deux ans passés ici.
 
J’adresse également mes remerciements au personnel de l’établissement pour son abnégation et son engagement au quotidien. Durant toutes ces années d’attente et d’espoirs déçus, vous avez fait preuve d’un professionnalisme qui a pu compenser les conditions d’accueil. Jamais la qualité de votre accompagnement et de vos soins n’ont été remises en cause.

Permettez-moi de partager avec vous un sentiment de fierté vis-à-vis de la réalisation de cette nouvelle maison de retraite. Car ce projet fonde mon engagement d’élue locale et nationale pour Condom. Il le fonde par son aspect humaniste, il le fonde aussi par l’objectif de conserver en territoire rural un service public de santé.

Il est à l’image d’un homme sur qui j’ai pu m’appuyer et qui m’avait fait prendre conscience en 2002 de l’importance de ce dossier. C’est à juste raison que la nouvelle maison de retraite d’Auch portera le nom de Robert Barguisseau qui nous a guidé pour construire un Gers généreux et solidaire envers ses anciens.

Je vous remercie.


Inscription à la newsletter