Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Actualités

Voeux 2016 à l'hôpital de Condom.

Crée le 08/01/2016
Retrouvez ci-dessous le discours prononcé devant les agents, autorités et élus à l'hôpital de Condom par Mme Biémouret - présidente du Conseil de surveillance.


Discours des Vœux 2016 de l’Hôpital de Condom
- Vendredi 08 janvier 2016 -

Madame la Directrice,
Madame la directrice territoriale adjointe représentant l’ARS,
Mesdames, Messieurs les membres du Conseil de Surveillance,
Mesdames, Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

L’année écoulée restera marquée par la sauvagerie des attentats perpétrés à Paris aux mois de janvier puis de novembre. Peu à peu, le sentiment de sidération a cédé la place à deux tendances qui ont marqué l’année 2015 comme une année tristement historique mais aussi complexe.

Paradoxalement, certains furent tentés par le repli tandis que d’autres rappelaient avec force leur attachement à la fraternité. Le repli se cultive d’aigreur et d’agressivité contre quelque chose ou quelqu’un. D’autre part, jamais notre devise républicaine ne s’est autant polarisée sur sa troisième dimension.

A mes yeux, c’est bien elle, la fraternité, qui doit nous guider dans nos actions de simples citoyens comme d’élus ou d’agents de la fonction publique pour réaliser la promesse du vivre ensemble. Je suis convaincue que ces évènements tragiques n’ont pas atteint la portée imaginée par ses commanditaires : « Au lieu de nous terroriser, ils nous ont donné du courage, au lieu de nous diviser, ils nous ont rassemblés. »

Ces évènements ont mis en évidence la qualité et la vitalité de nos services de protection et de secours. Policiers, pompiers, médecins, infirmiers ont assuré avec professionnalisme leur mission en première ligne. Ils ont prouvé l’importance du service public de santé, un service que vous représentez au quotidien, un service public dont nos concitoyens sont particulièrement fiers et satisfaits. J’aime rappeler combien ce service public est le patrimoine de celles et ceux qui n’en ont pas.

En complément de votre directrice, je voudrai dresser un inventaire des dossiers les plus marquants de 2015.  Je laisserai volontiers à Mme Laverny la présentation de l’activité de l’hôpital.

A plusieurs reprises, nous avons pu constater l’état d’avancement des travaux de construction de la nouvelle maison de retraite. A cette occasion, je veux féliciter l’ensemble des équipes mobilisées dans ce chantier qui va renforcer l’attractivité de l’hôpital de Condom pour plusieurs décennies en accueillant dignement ses aînés. La visite du chantier en décembre dernier laisse entrevoir la livraison d’un bâtiment adapté et moderne au cœur de la ville avant le début de l’été.

Comme prévu, le Conseil de surveillance a été renouvelé en juin pour accomplir un nouveau mandat jusqu’en 2020. Reconduite à la présidente du Conseil, je conçois ce rôle comme une responsabilité partagée avec les dirigeants et les acteurs de l’établissement, une responsabilité avec un objectif défendre en permanence ses intérêts. Une responsabilité avec une méthode basée sur la transparence et la solidarité. Je ne conçois pas autrement cette responsabilité, agir autrement équivaudrait à jouer contre le camp de l’hôpital public.

Sans aucun doute, l’année 2015 aura été troublée par la pénurie de médecins urgentistes à AUCH, siège du SAMU, et ses conséquences directes sur l’antenne SMUR positionnée H24 à Condom.

Il est regrettable que notre établissement fasse les frais de ce que je qualifierai, poliment, d’une organisation imparfaite voire d’une aliénation. Avec votre directrice, j’ai multiplié les initiatives pour trouver une issue. Une issue qui ne peut être que dans l’intérêt des 46.000 habitants du territoire dont les équipes d’urgentistes ont la charge.

Devant vous, devant les représentants de l’autorité de tutelle, je forme le vœu pour 2016 de solutionner durablement le problème des urgences en étudiant sérieusement la mise en place d’une fédération des urgences différentes, en lien avec les hôpitaux d’Agen et de Nérac pour une couverture permanente et efficace de l’ensemble du nord du Gers.

C’est le but des discussions engagées avec tous les acteurs concernés par ce dossier dont il nous faudra nous sortir vers le haut sans à avoir à faire face à de nouvelles carences.

Sur le plan législatif, la fin de l’année 2015 a vu l’adoption définitive du projet de loi de modernisation de notre système de santé. A l’issue d’un travail parlementaire de plus d’un an, le projet renforce le choix de faire de la prévention le socle de notre système. Il crée de nouveaux droits pour les patients. Il renforce la garantie de l’accès aux soins avec entre autres la généralisation du tiers payant ou le pacte de territoire santé qui permet de lutter contre la désertification médicale.

Ce point est un sujet particulièrement prégnant pour nos concitoyens et un dossier suivi avec attention par l’ensemble des élus locaux.

Le service public hospitalier figure dans ce projet de loi à travers la réaffirmation d’une définition de ce service, de son organisation en bloc et de ses obligations.

Il dynamise le mouvement d’une meilleure coopération entre établissements avec le déploiement de groupements hospitaliers de territoire qui permettront aux hôpitaux proches d’élaborer un projet médical partagé et  de mutualiser des missions ou des fonctions support.

C’est d’ores et déjà le cas de l’hôpital de Condom qui a validé le principe en fin d’année de procéder à la mise en place d’un Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) avec les établissements de la Lomagne et de Mauvezin. Je me félicite de ce choix qui permettra non seulement de mutualiser nos activités mais de renforcer le maillage des hôpitaux de proximité dans le Gers.

Pour en terminer, c’est avec plaisir que je vous exprime au nom du Conseil de surveillance et en mon propre nom des vœux sincères de bonheur et de santé pour vous-mêmes, vos familles et tous ceux qui vous sont chers.

Cette cérémonie est l’occasion de remercier collectivement tous ceux qui se sont engagés au service de l’établissement : agents, personnalités, bénévoles, familles.

Je tiens à saluer l’ensemble des personnels médicaux, cadres, personnels soignants, personnels des services techniques et administratifs qui œuvrent chaque jour, avec beaucoup de professionnalisme et aussi de dévouement, au service des patients et des résidents qui vous sont confiés.

Je vous remercie.

Gisèle BIEMOURET
Députée du Gers
Vice-présidente du Conseil Départemental
Présidente du Conseil de Surveillance




Inscription à la newsletter