Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Actualités

Rassemblement du Bataillon de l'Armagnac à Panjas, 72ème anniversaire.

Crée le 07/06/2016
Retrouvez ci-dessous le discours prononcé par Gisèle Biémouret à la célébration du 71ème anniversaire du rassemblement du Bataillon de l'Armagnac à Panjas.



---
C’est toujours avec les mêmes sentiments de plaisir et de gratitude que je m’associe chaque année à l’hommage rendu au rassemblement du Bataillon de l’Armagnac.

Si le 06 juin 1944 évoque pour tous le débarquement des Alliés en Normandie, dès le jour suivant, le 07 juin, ce sont quelques 570 hommes déterminés qui se rassemblèrent ici à Panjas. Dirigés par le Commandant Parisot, ils allaient enfin mener l’opération pour laquelle ils s’étaient préparés depuis tant années : libérer et restaurer l’honneur de la France.

En effet, le rassemblement du Bataillon de l’Armagnac à Panjas symbolise le commencement de la libération du Gers et plus largement du Sud-Ouest.

Le rassemblement du Bataillon à Panjas prouve la volonté d’hommes et de femmes, qui ne s’étaient pas résignés à se compromettre avec le régime de Vichy, à reprendre leur destin en main et finalement à retrouver leur dignité.

Sur le fond, le rassemblement de Panjas évoque la levée de l'espoir d’un monde meilleur, d’un monde en paix fondé sur des valeurs de justice sociale.

L’apport de la Résistance sera décisif dans la dernière bataille menée contre l’occupant. De toute évidence, ce 07 juin 1944 plus rien ne peut s’opposer à l’élan libérateur contre l’Allemagne nazie. L’épopée du Bataillon de l’Armagnac, bientôt transformé en 158ème Régiment d’infanterie, marquera à jamais l’histoire du Gers.

Au delà du souvenir de l'engagement et aussi de la souffrance endurée par les combattants de la Résistance, nous devons garder à l'esprit le sens de leur combat et pour certains de leur sacrifice.

Parmi leurs convictions, je retiendrai celui du combat pour la liberté. Le mode de gouvernement mis en place par Pétain depuis juin 1940 se caractérise par son caractère autoritaire : culte de la personnalité,  propagande, partis et syndicats suspendus, état policier avec la Milice pour bras armé afin de traquer les résistants.

La démocratie est définitivement bafouée lorsque le régime reprend à son compte la politique antisémite de l’Allemagne nazie et participe à la déportation de milliers de juifs.

La liberté représentée ici devant nos yeux par l’œuvre des sculpteurs Mougin et Le Duca nous rappelle combien elle peut être la fois fragile mais aussi fondamentale.

Il ne s'agit pas de se souvenir pour uniquement glorifier des événements. Se souvenir, c’est faire en sorte qu’ils ne se reproduisent plus.

La mémoire ne doit pas accabler l'homme, elle doit le guider.

Les jeunes générations doivent savoir le tribut payé par les combattants du Bataillon de l’Armagnac pour jouir de la liberté. Elles doivent connaître les excès du passé pour éviter de céder aux tentations populistes et démagogiques.

Je conclurai ces propos en utilisant une citation de Victor Hugo disant : « Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates comme on allume des flambeaux. »

Par votre présence, vous démontrez combien cette date du 07 juin figure en bonne place dans l’héritage de notre histoire. Elle nous éclaire comme une date fondatrice d’un Gers résolument républicain et solidaire.

Pour tout cela, nous serons éternellement reconnaissants aux membres du Bataillon de l’Armagnac et à l’ensemble des combattantes et combattants de la Résistance.

Vive la France ! Vive la République ! Vive le Gers !



Inscription à la newsletter