Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers Mission d'évaluation de l’accès aux droits sociaux La dette des établissements publics de santé

Actualités

Rendre la téléalarme accessible au plus grand nombre.

Crée le 04/10/2016
Depuis plus de 20 ans, le Gers est un des premiers territoires à avoir privilégié le maintien des personnes âgées à domicile. En conséquence, le Gers est un des départements où les personnes âgées entrent le plus tard en maison de retraite (au-delà de 85 ans).

Cette politique de maintien à domicile est efficace  socialement et économiquement
-        elle permet de maintenir des solidarités traditionnelles, à commencer par les solidarités familiales,
-        elle favorise l’espérance de vie de nos anciens,
-        une journée d’aide à domicile coûte bien moins cher tant à la société qu’à la personne âgée qu’une journée en EHPAD.

Sans l’APA, le maintien à domicile ne se serait jamais autant développé.

Mais l’APA ne fait pas tout, le maintien à domicile suppose aussi de garantir la sécurité de la personne âgées lorsqu’elle reste seule à son domicile. C’est là que la téléalarme intervient.

Le principe est simple : en cas de danger ou de chute, la personne âgée active la téléalarme qui alerte automatiquement un ou plusieurs  « parrains ». En dernier recours, un téléopérateur avertit les services de secours.

Pour rendre l’abonnement à un dispositif de  téléalarme accessible au plus grand nombre, le Conseil Départemental a fait appel à Europ Assistance et accorde une aide financière aux abonnés les plus modestes (aide accessible aux seuls abonnés d’Europ Assistance).

Cette participation (jusqu’à 6,1€) est déduite du forfait mensuel (7,8€).

1800 gersois bénéficient de ce dispositif  et 55 % perçoivent une aide du Département.

Le succès du dispositif assuré ne se dément pas puisque le nombre de bénéficiaires a presque doublé en 6 ans passant de 930 abonnés en 2010 à près de 1700 cette année.

Parallèlement, le prix de l’abonnement vient de baisser de plus de 20 % à l’occasion du dernier renouvellement du contrat de délégation de service public, passant de 9,88€ par mois à 7,8€.

Mardi 4 Octobre, Gisèle Biémouret, 1ère Vice-Présidente du Département en charge de la solidarité, accompagnée de ses collègues Charlette Boué et Christian Laprébende, ont fait un point de situation sur ce dispositif avec Jean Grindel, représentant d’Europ assistance.

Jean Grindel apporte des précisions sur le fonctionnement du dispositif dans le Gers : «  Dans le Gers comme partout en France, les situations de réelle urgence (malaise, chutes, accident domestique) représentent à peine plus de 5% des appels. Le plus souvent les appels concernent des difficultés quotidiennes face auxquelles les personnes âgées se sentent démunies. Cela peut être une panne d’électricité, un problème de médicament, un retard de l’aide à domicile. Elles ont besoin d’en parler à quelqu’un et ça passe par la téléassistance. »

Gisèle Biémouret confirme ce constat : « ce dispositif répond finalement à deux attentes complémentaires : la téléassistance qui rassure les personnes âgées, et la télé-alarme qui peut leur sauver la vie ».

Cette réunion s’est poursuivie par une visite de terrain au domicile de de Mme Huguette LABURTHE à Pavie, abonnée à la Téléalarme.

---
Repères :
► 7,8 € prix de l’abonnement mensuel téléalarme
► 1682 bénéficiaires
► 6,1 € le montant maximum de la participation mensuelle du Département


Inscription à la newsletter