Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers Mission d'évaluation de l’accès aux droits sociaux La dette des établissements publics de santé

Actualités

Aides européennes à l’élevage : 53 nouvelles communes bénéficieront de ces aides qui concernent désormais 90% du Gers

Crée le 08/03/2017


L’Europe a entrepris, en liaison avec le gouvernement français, la révision du zonage ICHN qui permettait à nos éleveurs de percevoir des aides européennes sans lesquelles l’élevage n'aurait pu subsister dans le Gers.

Cette révision suscitait, à juste titre, des inquiétudes chez les éleveurs du Gers et certains n'hésitaient pas à prédire la disparition complète de ces aides. Tel ne sera pas le cas.

Depuis des mois nous avons fait des propositions au Ministre afin d'améliorer la proposition que le gouvernement français fera remonter auprès de l’Union Européenne.

En octobre dernier, les 2/3 des communes gersoises étaient ainsi incluses dans le futur zonage ICHN.

En février dernier, après de nouvelles réunions de travail avec le Ministère, 80% des communes du Gers étaient retenues et seules 103 d'entre elle restaient en dehors du nouveau zonage.

Aujourd’hui, ce sont 53 nouvelles communes viennent d'être classées en zones défavorisées pour des motifs spécifiques (zones de haies en couleur orange et zones à emplois agricoles en couleur bleue).

Plus que jamais, nous participerons aux négociations qui dureront jusqu’au mois de juillet 2017, avec une mise en œuvre du nouveau règlement au 1er janvier 2018.

Notre objectif n'a pas varié. Si nous nous félicitons de ce nouveau progrès, nous restons déterminés pour que toutes les communes du Gers bénéficient de ce classement.

Jeudi 9 mars, dans une exploitation agricole, nous nous exprimerons sur ce dossier qui engage l’avenir de notre élevage et de nos éleveurs. Nous le ferons en dénonçant le discours démagogique de Marine Le Pen qui sera dans le Gers, à Mirande, et qui tentera à cette occasion de faire croire aux agriculteurs que la sortie de l'Europe, de l'euro et de la Politique Agricole Commune sera la solution à leurs problèmes. Le dossier des ICHN est la pour nous rappeler qu'il s'agit de mensonges et que sans l'Europe, l'agriculture gersoise disparaîtra et avec elle, notre ruralité.

Philippe Martin, Député et Président du Conseil Départemental du Gers
Gisèle Biémouret, Députée et Vice-présidente du Conseil Départemental du Gers
Franck Montaugé, Sénateur et Maire d'Auch
Françis Dupouey, Vice-président du Conseil Départemental du Gers
                                            



Inscription à la newsletter