Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Actualités

Aménagements sur la RN124 : question posée à la ministre des transports.

Crée le 27/11/2018
Au lendemain de la présentation du projet de loi sur les mobilités, Gisèle Biémouret a interrogé le gouvernement quant à ses intentions sur les travaux d'aménagement à réaliser sur la RN 124.

Dans le cadre des questions orales sans débat, la députée du Gers a rappelé l'importance de ces aménagements prévoyant l'achèvement de la déviation de Gimont puis la mise en deux fois deux voies de la section restante entre Gimont et l'Isle-Jourdain. Deux opérations fondamentales pour l'attractivité et la sécurité du territoire.

A ce jour, les travaux de la déviation sont quasiment à l’arrêt. Les crédits pour l’engagement du marché de terrassement n’ont pu être inscrits à la programmation 2018.

Face à la nécessité de faciliter et sécuriser le passage des 13 000 véhicules quotidiens sur cet axe sur Gimont par exemple, il  convient d'engager les crédits. Arguant que la mise en deux fois deux voies de la RN 124 s’inscrit totalement dans l'ambition, Gisèle Biémouret a rappelé la nécessité d’inscrire de nouveaux engagements pour la réalisation définitive de ces travaux.

Dans sa réponse, le représentant du gouvernement a convenu de la prise en compte prioritaire de l'achèvement des travaux de la déviation de Gimont. La programmation des autorisations d'engagement prévoit donc une enveloppe de 18 millions d'euros, dont 50% pris en charge par l'Etat le restant réparti par les collectivités locales (Région Occitanie et Département du Gers). Le gouvernement escompte une mise en service pour l'année 2021.

Reprenant ces éléments augurant une reprise active des travaux, Gisèle Biémouret a également rappelé la nécessité d'envisager de nouveaux aménagements au delà de la ville d'Auch afin de ne pas délaisser l'ouest du département. L'examen à venir du projet de loi sur les mobilités permettra d'insister sur cette question du désenclavement routier des territoires ruraux comme dans le cas du Gers.




Inscription à la newsletter