Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Presse locale

Réserve parlementaire : le détail des sommes allouées dans le Gers.

Crée le 12/07/2013
En 2011, près de 340 000 euros ont été attribués par les parlementaires gersois aux communes du département. Notre moteur de recherche permet de connaître le détail de ces subventions.
 
Sur les quatre parlementaires gersois, trois avaient accepté de dévoiler en avril les sommes qu’ils ont perçues ou qu’ils vont percevoir et qu’ils pourront allouer grâce à la réserve parlementaire.

Cette somme sert (normalement) à aider les communes qui ont du mal à boucler le budget d’une réalisation. Mais l’on peut aisément imaginer qu’un député l’utilise à des fins électoralistes, pour s’assurer que l’élu de la commune aidée lui apportera sa voix lors des élections suivantes.
Sur son blog, la députée du canton de Condom Gisèle Biémouret avait énuméré certains projets qu’elle a soutenus comme l’extension du groupe scolaire à Monferran-Savès ou la modernisation de la piscine de L’Isle-Jourdain.

Seul Aymeri de Montesquiou, sénateur (Parti radical) et vice-président de la commission des finances du Sénat, avait refusé de nous donner le montant des dotations dont il a disposé les années passées. « C’est trop personnel », avait-il argué fin avril.Alors qu’il s’agit d’argent public...

Cela est donc maintenant possible pour l'année 2011 grâce à notre moteur de recherche. Il vous suffit d'indiquer le nom d'un élu et/ou d'une commune (sans les accents) pour obtenir la liste des projets locaux subventionnés, telle que transmise par le Ministère de l'Intérieur. Cette année-là, plus de 153 millions d'euros ont été mis à la disposition des collectivités.

On y apprend ainsi qu'Aymeri de Montesquiou a attribué quinze subventions, la totalité pour des communes du Gers, allant de 2100 à 15 000 euros, hormis une de 38 000 euros à la commune de Montgobert dans l'Aisne pour "l'enfouissement de réseaux et l'aménagement de la voirie". Au total, cela fait une somme d'un peu plus de 180 000 euros.

Pour Gisèle Biémouret, six communes gersoises ont bénéficié des aides de la députée pour des sommes allant de 3000 à 15 000 euros. Ce sont Lamothe-Goas, Lagardère, Saint-Créac, Ligardes, Saint-Lary et Montréal-du-Gers.

Mais c'est Raymond Vall qui reste le plus prolifique en termes du nombre de communes aidées avec plus d'une vingtaine de subventions allouées. Le sénateur du Parti radical de gauche a ainsi offert près de 140 000 euros en 2011.

Quant à l'ancien député  et nouveau ministre Philippe Martin, il a accordé seulement trois subventions : 15 000 euros à Auch pour la rénovation de l'escalier monumental, 6500 euros à Saint-Orens-Pouy-Petit pour l'aménagement du secrétariat de la mairie dans les locaux de l'ancienne cantine scolaire, et 1500 euros à Sabazan pour l'aménagement matériel et mobilier de l'espace Abel Sempe.

Au total, cela fait une somme d'environ 380 000 euros qui ont été attribués en 2011 par les quatre parlementaires gersois.

Cette année, la dotation nationale (Sénat + Assemblée nationale) est de 150 millions d’euros. Chaque groupe politique du gouvernement recevra une enveloppe globale qu’il ventilera comme il le souhaite. Chez les socialistes, chaque parlementaire recevra 130 000 euros.

Publié le 11/07/2013 à 10h39 |

Retrouvez l’article sur le site du Sud-Ouest : http://www.sudouest.fr/2013/07/11/reserve-parlementaire-le-detail-des-sommes-allouees-dans-le-gers-1...



Inscription à la newsletter