Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Presse locale

Condom : la gauche main dans la main, prête au bras de fer.

Crée le 23/09/2013
Les socialistes ont inauguré leur local rénové avec leurs « amis » de la gauche.

Les réunions de famille sont toujours des moments privilégiés. On a beau s’y poignarder en cuisine, chacun se sourit affectueusement autour de la table. Celle de la gauche condomoise s’est retrouvée, samedi matin, presque au complet, au fief du chef, socialiste, de famille pour inaugurer le local rénové du parti à la rose.

Une rénovation que Cédric Balech a rapprochée du renouveau de la section socialiste qu’il dirige depuis 2008. Moribonde en 2001, celle-ci peut se targuer aujourd’hui d’une soixantaine de militants et de la conquête de la mairie, de la députation, en passant par l’intercommunalité, le canton et la Région.
Leur doyenne devait y célébrer son 90e anniversaire lors de cette cérémonie. Tous avaient une pensée chaleureuse pour Lucette Thomas, « modèle de solidarité envers les plus précaires », décédée le 5 septembre dernier. Évoquant quatre décennies de souvenirs politiques dans ce « Solférino » condomois, Cédric Balech a souligné sa vocation d’accueil de « nos partenaires » de la gauche et des Condomois. Tour à tour, les orateurs socialistes ont ainsi pris soin de saluer la présence des « amis » de Condom citoyenne.

Françoise Dubos, représentante des Verts, a quant à elle préféré attendre la conclusion d’accords pour les prochaines municipales avant de s’afficher en famille.

« Les socialistes se rassemblent et sont en train de s’unir. Le processus unitaire est en marche », a déclaré le secrétaire fédéral. Une marche qui promet cependant encore d’être semée d’embûches, malgré la certitude de Mickaël Aurora d’une victoire du candidat socialiste à Condom en mars prochain.

À 48 heures de la clôture des candidatures, Bernard Gallardo était le seul à prétendre à l’investiture du parti de Jaurès. Les militants devraient ainsi l’adouber lors d’un vote le 10 octobre. C’est alors que le bras de fer entre le maire sortant, rejoint la semaine dernière par Condom citoyenne pour composer une liste d’union de la gauche et le PS devrait s’engager.

Malgré une volonté commune de se rassembler pour faire barrage à Gérard Dubrac, les points d’achoppement ne manquent pas au sein de la famille de gauche. À commencer par la composition de la liste.

Leader hégémonique de la gauche, le Parti socialiste n’entend, à ce titre, pas déroger à ses règles. La liste sera ainsi composée par une commission ad hoc le 21 novembre. Cette dernière y dictera les noms des socialistes colistiers du candidat et en décidera le nombre de places laissées aux partenaires, ainsi que leur positionnement.

Si Condom citoyenne n’a plus les moyens de disputer seule le scrutin, il est permis d’imaginer que cette intransigeance puisse pousser Bernard Gallardo à s’affranchir du PS pour unir, à sa guise, le reste de la gauche sous son nom. Un pari risqué.

Avant de rencontrer leur adversaire de droite, les forces de la gauche condomoise vont ainsi disputer une partie de poker avec ses coups de bluff. « Nous arriverons à présenter une liste d’union parce que nous n’avons pas d’autres choix pour éviter le retour inimaginable de Gérard Dubrac », assure Gisèle Biémouret.

Publié le 23/09/2013 Par Franck Meslin

Retrouvez l’article du sur le site du Sud-Ouest : http://www.sudouest.fr/2013/09/23/la-gauche-main-dans-la-main-prete-au-bras-de-fer-1176779-2362.php




Inscription à la newsletter