Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Presse locale

Saint-Puy : la caserne baptisée du nom de Claude Bordenave.

Crée le 21/12/2013
Samedi dernier, les Saint-Pouyards ne pouvaient ignorer que c’était le jour de la Sainte-Barbe chez les sapeurs-pompiers. La clique, dirigée par Alain Baurens, le leur a rappelé de bon matin par un réveil en fanfare dans les rues du village. Ce qui n’était en fait qu’une invitation à assister aux diverses cérémonies qui se sont déroulées dans la matinée au Centre d’incendie et de secours.

Dès leur arrivée, les officiels dont le sous-préfet Grégory Kromwell, la députée Gisèle Biemouret et les divers officiers et sous-officiers du Sdis et son président Nicolas Labeyrie, les chefs de pôles, de groupement, de compagnie, les représentants de la gendarmerie, et le maire Michel Labatut, se sont recueillis devant la stèle de Claude-Bordenave. Ils y ont déposé des gerbes en son hommage.

La cérémonie de remise de médailles et de galons aux divers récipiendaires a suivi. Ensuite, la caserne a été baptisée : elle portera le nom de Claude-Bordenave. Le chef de centre, Jean-Louis Basendella, a retracé la carrière de ce pompier volontaire rentré au centre de secours de Saint-Puy le 1er janvier 1973. « Le 8 juillet 1977, rappela Jean-Louis Basendella, l’Auloue, rivière de Castéra-Verduzan est arrivée comme une vague emportant tout sur son passage. Claude en allant porter secours aux enfants de Lescout est décédé en service commandé sur les coups de midi. Il a laissé une petite fille de 4 ans. » En 1978, l’école de Chaptal, et en 1996 celle de Nainville-les-Roches, ont donné le nom de Claude-Bordenave à une promotion d’élèves, alors que Castéra-Verduzan a baptisé en 1980 l’une de ses rues de son nom, puis cela a été le tour de Saint-Puy en juillet 2012.

Et samedi 14 décembre, son frère, Karl Bordenave, a dévoilé la plaque portant la mention : « Centre de secours Claude-Bordenave ». Cette cérémonie s’est terminée par divers discours où Jean-Louis Basendella a énoncé les activités du centre de secours en soulignant qu’à ce jour, il y a eu 117 interventions, soit le double par rapport à 2011. La conclusion de la matinée est revenue au sous-préfet, qui s’adressant aux 23 sapeurs-pompiers, les a félicités en mentionnant « que c’est vous les héros de tous les jours en signifiant votre dévouement à la population. »

Publié le 21/12/2013 à 06h00 par Jean-Bernard Wiorowski

Retrouvez l’article sur le site du Sud-Ouest : http://www.sudouest.fr/2013/12/21/la-caserne-baptisee-du-nom-de-claude-bordenave-1409210-2630.php



Inscription à la newsletter