Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Presse locale

Blaziert : voeux 2014 de la commune.

Crée le 13/01/2014
Jean-Claude Peyrecave a annoncé samedi qu’il ne briguerait pas un nouveau mandat de maire. Il laisse ainsi la tête de la communauté de communes de la Ténarèze vacante.

Le bras de fer entre les différentes petites communes de l'intercommunalité et la commune de Condom vient de trouver un nouveau rebondissement avec l'annonce par le président Jean-Pierre Peyrecave de ne pas se représenter.

C'est à l'occasion des vœux à ses concitoyens de Blaziert que le maire a annoncé qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat communal. Et le conseiller régional de désigner sa première adjointe Marie-José Goze comme dauphine. Au vu des nouvelles dispositions électorales c'est le nouveau maire de la commune qui siégera au Conseil communautaire. Dans un communiqué, il évoque que c'est en « appliquant le principe du mandat unique : gardant celui de conseiller régional » qu'il avait pris sa décision.

Le président de l'intercommunalité a fait son annonce entouré du président de l'office de tourisme de la Ténarèze, de la députée Gisèle Biémouret et de nombreux maires. Parmi l'assistance, on notait aussi la présence du secrétaire de section du PS, Cédric Balech, ainsi que des conseillers condomois qui l'ont soutenu dans son opposition au maire actuel de Condom, Bernard Gallardo.

Des élus auxquels il a rappelé les années passées à leurs côtés et les nombreux combats menés pour arriver durant son mandat a une communauté de communes « dont le nombre de communes a été multiplié par trois, et la population plus que doublée ».

Un propos repris par les deux autres intervenants : Gisèle Biémouret et Christian Touhé-Rumeau. La députée, très émue de voir Jean-Claude Peyrecave abandonner deux mandats, insistait sur la nécessité du « choix d'un maire d'une petite commune à la présidente de l'intercommunalité », rappelant aussi que lors de la présidence du député maire de Condom, Gérard Dubrac, « l'intercommunalité était restée bloquée à neuf communes ».

La présidence donnée à un maire d'une petite commune avait « rendu confiance à tous les élus. Et de neuf communes au départ, nous sommes aujourd'hui 27, la deuxième communauté de commune du département par le nombre d'habitants. Il faut que les petites communes soient bien représentées. »
Le président de l'office de tourisme de la Ténarèze, Christian Touhé-Rumeau, remerciait le président de lui avoir fait confiance en le proposant à la tête de l'office de tourisme communautaire, soulignant l'importance des choix politiques en matière de tourisme : « Pierre angulaire de la politique du territoire dont l'activité économique représente 6 % du PIB du département. »

La succession du président Jean-Claude Peyrecave est désormais officiellement ouverte. Les différentes cérémonies des vœux qui se dérouleront jusqu'à la fin du mois sur le territoire de l'intercommunalité devraient éclaircir la situation. Avec la nouvelle représentativité, le souhait du maire de Condom de confier la présidence à la ville qui représente la majorité de la population et du budget, sera-t-il réalisé ? D'autre élus se verraient bien briguer ce poste. Alors la « guerre » promise à Condom aura-t-elle lieu ?
Publié le 13/01/2014 à 06h00 , modifiéle 13/01/2014 à 09h10 par Bernard Courtès

Retrouvez l’article sur le site du Sud-Ouest : http://www.sudouest.fr/2014/01/13/la-succession-a-la-presidence-est-ouverte-1427457-2362.php



Inscription à la newsletter