Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Presse locale

Condom : les collèges se transforment en musée d'art plastique

Crée le 11/02/2014
Pas moins de 252 reproductions d'oeuvres d'art majeurs sont exposés dans l'ensemble des collèges du Gers. Une opération unique en France inaugurée ce lundi à Condom par le ministre de l'Ecologie.

Pas du tout intimidés, les élèves du collège de Saint-Exupéry de Condom (Gers) ont participé à l'inauguration de l'exposition réalisée dans leur établissement. Ils ont écouté dans un silence digne d'une salle de classe, la totalité des discours présentant l'événement. L'ensemble des personnalités gersoises était présent ce lundi matin pour accueillir et entourer le ministre de l'Écologie, Philippe Martin, venu inaugurer la première exposition de « Mon collège est un musée » dans l'établissement.

Alors qu'il était président du Conseil général du Gers, ce dernier avait initié cette opération en 2012 pour « rendre la culture accessible à tous », expliquait-il alors dans son discours, ainsi que pour « l'importance de l'éducation artistique ». Cette opération a pour objectif l'égalité de tous, dans tous les territoires et en direction de la jeunesse. Et d'ajouter que le Gers était une référence en matière de pôles culturels avec notamment Ciné 32 ou Marciac.

Une opération qui se déroule simultanément dans tous les collèges du département et qui comprend 250 œuvres « majeures » ou moins connues, afin de donner un éventail de savoir aux élèves qui découvriront alors les reproductions de 24 œuvres - par an - sur les murs de leur collège.

Le choix a été effectué par les professeurs d'arts plastiques de chaque établissement du secondaire. Pour cette première exposition, les collégiens condomois pourront contempler des œuvres aussi prestigieuses que « Le Printemps » de Boticelli, « La toilette » de Toulouse Lautrec que « Vanitas » d'Anne Poirier, peintre contemporaine.

Le retour au collège. Le président du Conseil général, Jean-Pierre Pujol, s'est plu à rappeler qu'il avait été « un jeune collégien condomois », alors que l'établissement était sur les promenades à Salvandy. Il se souvient même des œuvres qu'il apercevait à travers les fenêtres dans une des vieilles maisons d'armagnac. Il était de retour dans un établissement qui a changé de nom et de lieu, mais qui est aussi beaucoup plus moderne. S'il a reçu ce projet en héritage en prenant la tête de l'exécutif gersois, il remerciait vivement le ministre d'avoir initié cette opération : « La culture n'est ni un luxe, ni accessoire, c'est un atout pour les jeunes collégiens ».

Puis, c'est sous la conduite du professeur d'arts plastiques que les invités ont découvert les tableaux accrochés à l'intérieur de Saint-Exupéry.

Publié le 11/02/2014 à 06h00 , modifié le 11/02/2014 à 08h23 par

Bernard Courtès

Retrouvez l’article sur le site du Sud-Ouest : http://www.sudouest.fr/2014/02/11/la-culture-n-est-ni-un-luxe-ni-accessoire-1458220-2362.phpa



Inscription à la newsletter