Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Presse locale

Condom : au parti socialiste, l'heure est à l'union.

Crée le 18/06/2014
Les responsables socialistes condomois ont eu le flair en choisissant la date pour leur pique-nique annuel. Ils étaient une grosse cinquantaine à proximité des chutes de Gauge pour participer à ce rendez-vous convivial. Un rendez-vous attendu, après la défaite cinglante enregistrée aux municipales. Les intervenants à l'image de Pierre Lascombe, représentant le PS gersois, Jean-Claude Peyrecave, conseiller régional, ou de Gisèle Biémouret se sont attachés à «regarder de l'avant et non plus en arrière». «Condom a toujours connu des micro climats politiques», poursuit le représentant du PS gersois «La gauche l'emportera à nouveau. Il faut être uni». Il a longuement insisté sur l'importance du vote pour la désignation des délégués pour les élections sénatoriales. «Malgré tout ce que l'on entend, le PS peut conserver le Sénat. Aucune élection n'est jouée avant le vote», argumente-t-il. La députée, de son côté, a soutenu ce message affirmant aussi son soutien au gouvernement Valls. «Il faut de la solidarité en pareille situation», a-t-elle souligné. Localement, elle souhaite que le PS continue à travailler main dans la main avec ses alliés «que sont Condom Citoyenne et Europe Écologie Les verts». D'ailleurs, ces deux mouvements avaient dépêché leurs représentants. Une présence remarquée tout comme l'absence elle aussi remarquée de certaines personnalités locales comme Françoise Martinez ou Hélène Delpech.

________________________________________
Les sénatoriales aussi
Lors de ce pique-nique républicain, il a été question de sénatoriales. Ainsi, le PS a désigné le tandem Franck Montaugé (maire d'Auch) et Carole Rollando (tête de liste socialiste aux dernières municipales à Eauze) pour défendre la bannière socialiste lors des prochaines électorales sénatoriales. Les militants socialistes sont appelés à voter pour désigner définitivement ce tandem dans les sections cette fin de semaine. Le maire d'Auch va donc tenter de renouer avec un mandat national. De ce fait, Jean-Claude Peyrecave, ancien président de la CCT, ne partira pas aux sénatoriales. Une rumeur avait circulé durant une période même si l'intéressé ne l'avait jamais confirmé.

Retrouvez l’article sur le site de La Dépêche du Midi : http://www.ladepeche.fr/article/2014/06/18/1902158-au-parti-socialiste-l-heure-est-a-l-union.html

Publié le 18/06/2014 à 03:48, Mis à jour le 18/06/2014 à 08:13 / Ch. Cibola.



Inscription à la newsletter