Gisèle Biémouret

Députée du Gers

Bienvenue sur le site de Gisèle Biémouret Une députée à votre écoute et au service du Gers

Presse locale

Condom : les collégiens dégustent le hamburger gersois.

Crée le 13/10/2014
La filière bovine veut séduire les jeunes générations à travers des menus qui font la part belle aux produits locaux.

Cela fait quatre années que le cuisinier Michel Roy concocte des menus à base de produits issus des filières courtes pour les collégiens de Saint-Exupéry. Une volonté affichée aussi par les élus du département, pour défendre et promouvoir les éleveurs et producteurs gersois. Ce choix se traduit dans les assiettes de six collèges qui jouent le jeu des circuits courts et des produits de la région.

Pour se persuader que la chose est possible et que les élèves sont satisfaits, il suffisait jeudi, à l'heure du déjeuner, de voir les assiettes vides et même les demandes de « rabiot » : les hamburgers confectionnés à partir de viande de veau estampillé Lou Bethêt sont partis... comme des petits pains. Le plat principal n'est pas le seul à venir de producteurs voisins : pommes ou raisins font aussi partie du lot.

Simon Faulong, éleveur à Saint-Brès près de Fleurance était venu au collège partager le repas des élèves en compagnie de responsables d'Arcadie de l'abattoir d'Auch l'un des maillons essentiels de la filière courte. Une filière bovine qui concerne pour le département 500 éleveurs regroupés dans l'association Adel 32 pour un cheptel de quelque 20 000 têtes. « Nous sommes fiers de montrer aux jeunes générations le fruit de notre travail et notre savoir-faire, avec une nouvelle reconnaissance, puisqu'à partir du 1er janvier prochain, le veau rosé sous la mère pourra être estampillé Label Rouge. »
 
La volonté des éleveurs c'est aussi « une traçabilité maximum avec la main mise sur toute la filière, en allant vers une autonomie alimentaire en protéine, en utilisant les matières premières produites sur l'exploitation ». Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour les éleveurs de la Région quand on sait que 80 % de la viande consommée en Midi-Pyrénées vient de l'extérieur. Le Conseil général espère bien convaincre les autres établissements qui confectionnent des repas de suivre l'exemple des collèges.

Avant le déjeuner, l'éleveur gersois a rencontré les responsables du collège pour confronter leurs points de vue. Selo le cuisinier du collège, Michel Roy, qui travaille depuis quatre années les viandes de cette filière, c'est « une volonté commune de la direction, des services gestionnaires pour tenir le prix de moins de 2 euros par repas et du personnel des cuisines ».

Au collège, quatre repas par mois sont confectionnés selon ce principe, autour de la viande bovine, de la volaille, des fruits et légumes du Gers ou des départements voisins.

Publié le 13/10/2014 à 06h00 par Bernard Courtès

Retrouvez l’article sur le site du Sud-Ouest : http://www.sudouest.fr/2014/10/13/les-collegiens-degustent-le-hamburger-gersois-1701944-2362.php



Inscription à la newsletter